disparaître


disparaître

disparaître [ disparɛtr ] v. intr. <conjug. : 57>
• 1606; de dis- et paraître; remplace a. fr. disparoir (XIIIe) REM. On emploie l'auxil. avoir ou (vieilli ou littér.) être (pour indiquer l'état : il est disparu depuis dix ans ).
INe plus être vu ou visible.
1Cesser de paraître, d'être visible. s'en aller, s'évanouir, s'évaporer. Le soleil « plonge enfin parmi les collines et disparaît » (Fromentin). se cacher. « La brume subtile où toutes les formes apparaissaient et disparaissaient soudainement » (Larbaud). s'évanouir, se fondre. « Les voitures disparurent, l'une après l'autre, derrière le tournant » (Sartre).
Être caché, dissimulé. se cacher, se dissimuler. La maison disparaissait derrière les arbres. « Les deux panneaux en retour disparaissaient sous des dessins à la plume » (Flaubert).
2(1650; personnes) S'en aller. fuir, 1. partir, se retirer. Elle a disparu sans laisser de traces. Disparaître furtivement, discrètement. s'éclipser, s'esquiver. « Il disparaissait avec les jeunes filles, quand une visite arrivait » (Chardonne). « Si j'avais disparu, est-ce qu'il serait parti à ma recherche ? » (Romains).
Être, devenir introuvable. Mes gants ont disparu. s'égarer. Il ne trouve plus ses dossiers, ils n'ont pas disparu tout seuls. s'envoler , se volatiliser.
3 ♦ FAIRE DISPARAÎTRE (qqn, qqch.),le soustraire à la vue; enlever, cacher. ⇒ escamoter. Faire disparaître un document compromettant.
II(fin XVIIe) Cesser d'être, d'exister.
1(Êtres vivants) s'éteindre, mourir. Marins qui disparaissent en mer. se perdre. Toutes ces personnes ont disparu.
2(Choses) Navire qui disparaît en mer. couler, se perdre, périr, sombrer. Le brouillard a disparu vers dix heures. se dissiper. La rougeur de son visage commence à disparaître. s'effacer. « Un petit pli, entre les sourcils, se forme et disparaît, reparaît et s'efface » (Martin du Gard).
3(Abstrait) Ses craintes, ses soucis ont disparu en un clin d'œil. se dissiper, s'effacer, s'évanouir. Cette mode, cette coutume a disparu, est disparue depuis longtemps. se perdre. « La force des peuples barbares tient à leur jeunesse et disparaît avec elle » (Hugo). diminuer, s'épuiser, tarir. Tout finit par disparaître. passer.
4FAIRE DISPARAÎTRE (qqn). supprimer, tuer.
Faire disparaître (qqch.). anéantir, détruire, effacer, enlever, éradiquer, extirper, supprimer . Le temps a fait disparaître cette inscription. Médicament qui fait disparaître les maux de tête, la fièvre. chasser. Faire disparaître un obstacle, une difficulté, un doute. dissiper, 1. lever, résoudre, vaincre.
⊗ CONTR. Apparaître, paraître, reparaître; montrer (se). Commencer, demeurer, 1. être, rester.

disparaître verbe intransitif (de paraître, d'après le bas latin disparere) Ne plus être perceptible à la vue, à l'ouïe, à l'odorat ; ne plus être éprouvé : Le bateau disparaissait à l'horizon. La douleur disparut. Être caché, dissimulé par quelque chose : Les trottoirs disparaissent sous la neige. Cesser de se trouver quelque part, de s'y manifester : Il a disparu de la scène politique. Ne plus se trouver quelque part, de manière inexplicable, pour des raisons que l'on suppose être la fuite, le rapt, le vol, etc. : L'enfant a disparu de chez lui. Cesser d'être, mourir : Un dialecte qui a disparu. Il a été porté disparu en mer.disparaître (difficultés) verbe intransitif (de paraître, d'après le bas latin disparere) Orthographe Prend un accent circonflexe sur le i devant le t dans toute la conjugaison. Conjugaison Registre La conjugaison avec l'auxiliaire être appartient au registre littéraire ou soutenu. ● disparaître (expressions) verbe intransitif (de paraître, d'après le bas latin disparere) Disparais de ma vue, je ne veux plus te voir. Faire disparaître quelque chose, l'enlever, le supprimer : Faire disparaître une tache. Familier. Faire disparaître quelqu'un, le tuer. ● disparaître (synonymes) verbe intransitif (de paraître, d'après le bas latin disparere) Ne plus être perceptible à la vue, à l'ouïe, à...
Synonymes :
- s'évanouir
- s'évaporer
Contraires :
- apparaître
- éclore
Cesser de se trouver quelque part, de s'y manifester
Synonymes :
- décamper (familier)
- déguerpir
- filer (familier)
- se dérober
- s'éclipser
Contraires :
- paraître
Ne plus se trouver quelque part, de manière inexplicable, pour des...
Contraires :
- réapparaître
Cesser d'être, mourir
Synonymes :
- s'éteindre

disparaître
v. intr.
rI./r Cesser d'être visible.
d1./d (Choses) Les nuages ont disparu ou (vx ou litt., marquant l'état) sont disparus. Le village disparaît sous la neige.
d2./d (Personnes) Quitter un lieu, partir. Elle a disparu de son domicile.
Fam. Disparaissez!: sortez, déguerpissez!
|| (En parlant de choses égarées ou dérobées.) Mes papiers ont disparu.
rII./r Cesser d'être.
d1./d Mourir, périr. Disparaître dans un naufrage.
d2./d Ne plus exister, ne plus se manifester. L'enflure du genou a disparu.
Fig. Vos craintes finiront par disparaître.

⇒DISPARAÎTRE, verbe intrans.
A.— [La disparition est envisagée comme temporaire, réversible]
1. [Le suj. désigne un inanimé concr. ou un animé] Cesser de paraître aux regards, d'être visible. Anton. apparaître. Le soleil disparaissait derrière les saules (KARR, Sous tilleuls, 1832, p. 195). Le chemin disparaît entre deux champs de maïs (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 191) :
1. ... une belle fille (...) dont l'allure balancée mettait au cœur des jeunes gars un désir. Ils se retournaient sur son passage, et la suivaient des yeux, jusqu'au moment où elle avait disparu au tournant des ruelles, sous les sureaux en fleurs.
MOSELLY, Terres lorraines, 1907, p. 167.
2. Neige... neige... la Castille s'enfonce sous la neige comme un navire sous les eaux. Elle va disparaître. Elle disparaît. De l'Aragon n'apparaît plus que la plus haute cime de la sierra de Utiel. La neige engloutit toute l'Espagne. Il n'y a plus d'Espagne.
MONTHERLANT, Le Maître de Santiago, 1947, p. 656.
En partic. [Avec un compl. circ. indiquant]
a) [le lieu où plonge ce que désigne le suj.]
Disparaître dans. Cesser d'être visible en s'enfonçant quelque part. Synon. s'enfoncer, s'engloutir. Le petit soldat (...) tomba d'un bloc, entra et disparut dans l'eau (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Pt soldat, 1885, p. 192). La bête coula au trou, disparut aussitôt dans l'ombre (GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 285) :
3. — J'ai vu des fleuves, des grands fleuves, disparaître entiers dans le sable; ils ne s'y jetaient pas, je suppose; ils s'y enfonçaient lentement; ils y disparaissaient, comme des espérances. — Parfois ils reparaissaient plus loin; ils ne surgissaient pas, je suppose; ils ressortaient simplement du sable en une eau fine et filtrée, reparaissaient comme des espérances.
GIDE, El Hadj, 1899, p. 349.
P. anal. Je vais, je viens, je glisse, plonge, Je disparais dans un cœur pur (VALÉRY, Charmes, 1922, p. 141).
b) [la cause de la disparition]
Disparaître dans, derrière, sous quelque chose. Être dissimulé, caché par quelque chose. Son pied droit disparaissait dans un sabot (HUGO, Rhin, 1842, p. 41). Le sable des allées disparaissait sous les feuilles mortes (FLAUB., Mme Bovary, t. 2, 1857, p. 51). La tour Eiffel disparaissait derrière un rideau de pluie (GREEN, Journal, 1932, p. 87).
[P. anal. de sensation] Cesser d'être audible. La fin de la phrase disparut dans une véritable détonation (DUHAMEL, Suzanne, 1941, p. 42). [P. anal. d'impression générale] L'obscénité [des estampes japonaises] (...) disparaît sous la fantaisie (GONCOURT, Journal, 1863, p. 1334).
2. [Avec une idée de rapidité et/ou d'imprévu]
a) [Le suj. désigne un animé] S'absenter brusquement ou sans prévenir, se soustraire aux regards avec précipitation ou en cachette. Synon. s'éclipser; synon. pop. se défiler. Les lièvres qui disparaissent en un clin d'œil (LAUTRÉAM., Chants Maldoror, 1869, p. 133) :
4. Une seconde, il [Cerbelot] arrête sur ma personne un regard d'aliéné. Puis il s'éloigne à reculons, sans me lâcher de l'œil. Il disparaît, brusquement; il se résorbe dans la muraille.
DUHAMEL, Journal de Salavin, 1927, p. 80.
b) [Le suj. désigne un inanimé concr.] Ne plus être à sa place, venir à manquer subitement, sans qu'on puisse expliquer cette absence. Tout cela disparaissait comme par enchantement (LOTI, Mon frère Yves, 1883, p. 378). Les menus objets de sa toilette et de sa table disparaissaient l'un après l'autre (, Aphrodite, 1896, p. 38) :
5. Il me manque trois caleçons, sept paires de chaussettes, quatre ou cinq chemises; j'ai fait le compte hier. Plus rien n'est à moi; tout disparaît, tout s'en va...
ZOLA, La Conquête de Plassans, 1874, p. 1072.
Avoir disparu. Avoir été égaré ou volé. Monuments de tous genres qui ont disparu des églises pendant la Révolution (DELACROIX, Journal, 1849, p. 325). Il est singulier que ces raisins aient ainsi disparu (G. LEROUX, Roul. tsar, 1912, p. 72).
Faire disparaître qqc. Ôter rapidement de la vue, escamoter :
6. [Dieulafoy] sortit de la plus belle façon du monde, en prenant simplement le cachet qu'on lui remit. Il n'avait pas eu l'air de le voir, et nous-mêmes nous demandâmes un moment si nous le lui avions remis tant il avait mis de la souplesse d'un prestidigitateur à le faire disparaître...
PROUST, Le Côté de Guermantes 2, 1921, p. 343.
B.— P. euphém. [La disparition est envisagée comme définitive, irréversible]
1. [Le suj. désigne une pers. ou un groupe d'individus] Cesser d'exister, mourir. Dubois, puis le régent, disparurent en 1723, à quelques mois de distance (BAINVILLE, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 274) :
7. Quand l'être que nous aimons disparaît, ce n'est pas lui qui meurt seulement, c'est ce monde habituel qui fane et qui perd pour nous saveur et sens...
CLAUDEL, La Messe là-bas, 1919, p. 490.
Faire disparaître qqn. Le tuer :
8. « Gaspard est mort, qu'ils me tuent s'ils veulent. Seulement c'est Pauline qu'ils feront disparaître d'abord à cause de mon testament... »
POURRAT, Gaspard des Montagnes, 1925, p. 257.
En partic. Être considéré comme mort, bien que le décès ne soit pas attesté. Le père avait disparu pendant l'invasion prussienne (GONCOURT, Journal, 1872, p. 895).
P. anal. Disparaître de la scène. Se retirer du monde après y avoir joué un rôle actif :
9. — Nous avons trop vécu; les hommes de mon âge doivent vous faire place messieurs, c'est juste; nous devons disparaître de la scène, nous l'avons occupée trop longtemps.
VIGNY, Journal d'un poète, 1842, p. 1167.
2. [Le suj. désigne un inanimé concr.] Être détruit, supprimé. Cette enveloppe scellée renferme des pièces qu'il a intérêt à voir disparaître (MAURIAC, Nœud vip., 1932, p. 173).
Faire disparaître qqc. Effacer, supprimer, éliminer. [Mérodack] fit disparaître toutes les traces du crime (PÉLADAN, Vice supr., 1884, p. 277). Je vous demande (...) de faire disparaître mon nom d'un pareil ouvrage (CLAUDEL, Corresp. [avec Gide], 1914, p. 225).
En partic. [Le suj. désigne un aliment] Avaler avec avidité, engloutir rapidement. Ils [les hommes d'équipage] ne laisseront pas un morceau et sauront faire disparaître aussi les dix-huit canards que nous avons tués aujourd'hui (GIDE, Retour Tchad, 1928, p. 877).
3. [Le suj. désigne un inanimé abstr.] Cesser d'être, se perdre. L'objection disparoît, et le bon sens a vaincu (J. DE MAISTRE, Soirées St-Pétersb., 1821, p. 28). Avec lui [Hucheloup] disparut le secret des carpes au gras (HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 314). Selon une habitude qui tendait à disparaître, il posa [son chapeau] par terre à côté de lui (PROUST, Guermantes 2, 1921, p. 579).
En partic. [Le suj. désigne une maladie] Se dissiper, se résorber. Il se remit au lit, et bientôt ce malaise disparut (CHARDONNE, L'Épithal., 1921, p. 131).
P. hyperb. La gloire de Gautier, en train de disparaître sous la gloire de Flaubert (GONCOURT, Journal, 1886, p. 590).
SYNT. Disparaître complètement, déjà, entièrement, de nouveau, progressivement, rapidement, totalement, tout à fait, sans retour, sans laisser de trace(s); disparaître dans la brume, dans un couloir, dans un nuage (de poussière), dans la nuit, dans l'obscurité, dans l'ombre, dans la poussière, dans les ténèbres, dans une trappe; disparaître de la terre; le sourire, le visage, la vision disparut; ces inconvénients disparaissent; s'atténuer, diminuer, s'effacer et/ou disparaître; finir par, tendre à disparaître.
Rem. 1. L'auxil. utilisé dans la conjug. de disparaître est gén. avoir; on rencontre parfois l'auxil. être employé pour insister sur l'état. Je jure que le soleil est déjà disparu depuis une grande heure (GOBINEAU, Nouv. asiat., 1876, p. 86) ou même pour marquer l'action. Plusieurs agents d'affaires qui sont disparus furtivement de leur domicile (VIDOCQ, Voleurs, t. 1, 1836, p. 118). Il [Jean] était disparu avec la dernière tempête rude de l'hiver (ROY, Bonheur occas., 1945, p. 203). 2. On rencontre ds la docum. disparaissant, ante, en emploi adj. Qui est en train ou sur le point de disparaître. Ces terminaisons roses, survivances disparaissantes de cette immense conque orange et feu (MALÈGUE, Augustin, t. 2, 1933, p. 246). Cette apparition disparaissante (JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 130).
Prononc. et Orth. :[], (je) disparais []. disparu []. Enq. :// (ils) disparaissent. Ac. n'admet qu'en 1835 l'orth. -aître qui correspond à l'évolution à partir du lat. de [e] fermé libre en [œ] > [] > [] > [], diphtongue orthographiée -oi-, réduite dans un certain nombre de mots, dont disparaître, à [] dès 1300 dans le peuple de Paris (alors que dans beaucoup d'autres mots [] continue à évoluer en [] (cf. aboyer)). L'orth. en -ai- pour [] à la place de -oi- est proposée dès 1675 par Bérain et défendue par Voltaire (cf. BOURC.-BOURC. 1967, § 54, hist.). Ds les éd. de 1694 et 1718 Ac. écrit encore disparoistre; ds les éd. de 1740-1798, encore disparoître. Conjug. comme paraître. Prend l'accent circonflexe sur î devant t, ex. : disparaîtrai(s), disparaît. Étymol. et Hist. 1. 1509 pronom. « disparaître, ne plus être visible » (LEMAIRE DE BELGES, Les Illustrations de Gaule, I, 24 ds HUG.); 2. 1710 « être égaré ou dérobé (en parlant d'un objet) » (RICH.); 3. 1676 « se dissiper » (SÉVIGNÉ, Lettres, éd. Régnier, 567, p. 18); 4. 1689 disparaître de « cesser d'être présent » (RACINE, Esther, II, 1, 480 : aussitôt de la terre, ils disparurent tous); 1688 « cesser d'exister » (LA BRUYÈRE, Les Caractères d'apr. LITTRÉ). Dér. de paraître; préf. dis- d'apr. le b. lat. disparere « disparaître » (d'où l'a. fr. disparoir 1170 St Edouard le confesseur, éd. H. R. Luard, 1814). Fréq. abs. littér. :7 114 (disparaissant : 137). Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 8 471, b) 12 026; XXe s. : a) 11 810, b) 9 478. Bbg. GOTTSCH. Redens. 1930, p. 13.

disparaître [dispaʀɛtʀ] v. intr. [CONJUG. paraître. → Connaître.]
ÉTYM. 1509; de dis-, et paraître; remplace l'anc. franç. disparoir, XIIIe.
1 Disparaître se conjugue avec l'auxiliaire avoir, quand on veut exprimer l'action : ces feux ont disparu tout à coup; avec l'auxiliaire être (vieilli ou littér.) quand on veut exprimer l'état : ces feux sont disparus depuis longtemps.
Littré, Dict., art. Disparaître.
———
I Ne plus être vu ou visible.
1 Cesser de paraître, d'être visible. Aller (s'en aller), échapper (aux regards), éclipser (s'), évanouir (s'), évaporer (s').Qui disparaît par degrés ( Évanescent). || Qui disparaît aussitôt qu'apparu ( Fugace, fugitif, fuyant). || Disparaître aux regards, aux yeux, à la vue.Disparaître dans, derrière, sous (qqch.). || Le soleil disparaît derrière les nuages ( Cacher [se], voiler [se]), disparaît à l'horizon ( Coucher [se]). || La lune s'abaisse et disparaît (→ Croissant, cit. 2). || Sommets qui disparaissent dans les nuages. Fondre (se).
2 Il (le soleil) plonge enfin parmi les collines et disparaît, tout rouge et comme déchiré par les aspérités de l'horizon.
E. Fromentin, Une année dans le Sahel, p. 159.
3 (…) la brume subtile où toutes les formes apparaissaient et disparaissaient soudainement (…)
Valery Larbaud, Amants, heureux amants, I, p. 13.
Être caché, dissimulé par. Cacher (se), dissimuler (se), recouvrir (être recouvert de, par); → Corniche, cit. 4. || La maison disparaît sous la verdure. || Inscriptions gravées qui disparaissent sous la patine.
4 Les deux panneaux en retour disparaissaient sous des dessins à la plume, des paysages à la gouache et des gravures d'Audran, souvenirs d'un temps meilleur et d'un luxe évanoui.
Flaubert, Trois contes, « Un cœur simple ».
(À la suite d'un mouvement). || Source qui disparaît sous terre. Enfoncer (s'), engouffrer (s'). || Disparaître au tournant d'une route. || Disparaître dans la profondeur du sous-bois. || Le nageur disparut à nos yeux ( Plonger).
5 À mes yeux étonnés leur troupe est disparue.
Racine, Bajazet, V, 3.
6 (…) les voitures disparurent, l'une après l'autre, derrière le tournant (…)
Sartre, le Sursis, p. 65 (→ Cahotant, cit. 1).
2 (1650). Personnes. S'en aller. Fuir, partir, retirer (se). || Disparaître sans laisser de traces.
6.1 Si j'avais disparu, est-ce qu'il serait parti à ma recherche ?
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, XVII, p. 189.
Disparaître aux yeux du monde; disparaître de la scène (du monde) : s'isoler dans la retraite, se retirer dans la solitude.
7 Et sans doute elle attend le moment favorable
Pour disparaître aux yeux d'une cour qui l'accable.
Racine, Bérénice, I, 3.
S'esquiver en hâte. Enfuir (s'), fam. défiler (se).
8 L'ami, si de ces lieux tu ne veux disparaître (…)
Molière, Amphitryon, III, 2.
9 Les Tyriens, jetant armes et boucliers,
Ont, par divers chemins, disparu les premiers.
Racine, Athalie, V, 6.
Disparaître furtivement, discrètement. Éclipser (s'), esquiver (s').
10 Il apprit à jouer au croquet; il disparaissait avec les jeunes filles, quand une visite arrivait (…)
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 86.
3 (En parlant d'objets qu'on ne peut retrouver). || Nos gants ont disparu. Égarer (s'). || Il ne trouve plus ses dossiers : ils n'ont pas disparu tout seuls. Envoler (s'), volatiliser (se).
———
II (Fin XVIIe). Cesser d'être, d'exister.
1 (Êtres vivants). Éteindre (s'), mourir. || Marins qui disparaissent en mer. Perdre (se). || Toutes ces personnes ont disparu (→ Cataloguer, cit. 1). || Il a disparu dans la fleur de l'âge. Quitter (cette terre).
11 (…) nous disparaîtrons, moi qui suis si peu de chose, et ceux que je contemplais si avidement, et de qui j'espérais toute ma grandeur (…)
La Bruyère, les Caractères, VIII, 66.
Ne plus être retrouvable, sans que le décès soit certain. → ci-dessous Disparu, 2.
12 Le père avait disparu pendant l'invasion prussienne.
Ed. et J. de Goncourt, Journal, 1872, p. 895, in T. L. F.
2 (Choses). Être anéanti. || Navire qui disparaît en mer. Couler (bas), perdre (se), périr, sombrer. || Troie a disparu de la surface de la terre.Le brouillard a disparu vers dix heures. Dissiper (se), évaporer (s'), fondre (se).La rougeur de son visage commence à disparaître. Effacer (s'). || Son malaise a disparu très vite. || Il a disparu comme par enchantement.
13 Vous voulez que je vous parle de ma santé (…) ce petit étouffement est disparu à la vue de l'horizon de notre petite terrasse (…)
Mme de Sévigné, 567, 12 août 1676.
14 La vigueur du corps s'entretient par l'occupation physique; le labeur cessant, la force disparaît (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. VI, p. 319.
15 Sur sa figure ronde où rien d'autre ne bouge, un petit pli, entre les sourcils, se forme et disparaît, reparaît et s'efface, seul indice du débat intérieur.
Martin du Gard, les Thibault, t. III, p. 168.
16 Un miracle, s'il dure, cesse d'être considéré comme tel. C'est pourquoi les apparitions disparaissent si vite.
Cocteau, Thomas l'imposteur, p. 134.
(Abstrait). || Ses craintes, ses soucis ont disparu en un clin (cit. 3) d'œil. Dissiper (se), effacer (s'), évanouir (s'); fumée (s'en aller en fumée). || Après cet échec, tout orgueil a disparu en lui (→ Anéantissement, cit. 2). || Ce défaut n'a pas encore disparu chez lui (→ Appliquer, cit. 36). || Cette mode a disparu depuis longtemps. Abandonner (être abandonné); → S'en aller rejoindre les vieilles lunes. || Civilisation qui disparaît. || Dialecte qui commence à disparaître. Perdre (se). || Toute raison de vivre a disparu pour lui. || Ses forces disparaissent peu à peu. Diminuer, épuiser (s'), tarir. || Tout finit par disparaître. Passer.
17 Tout ! Tout a disparu, sans échos et sans traces,
Avec le souvenir du monde jeune et beau.
Leconte de Lisle, Poèmes barbares, « La dernière vision ».
18 (…) quand l'illusion disparaît, c'est-à-dire quand nous voyons l'être ou le fait tel qu'il existe en dehors de nous, nous éprouvons un bizarre sentiment, compliqué moitié de regret pour le fantôme disparu, moitié de surprise agréable devant la nouveauté, devant le fait réel.
Baudelaire, le Spleen de Paris, XXX.
(Auxiliaire être). || Ce qui est disparu. → ci-dessous Disparu, p. p.
19 La force des peuples barbares tient à leur jeunesse et disparaît avec elle.
Hugo, Post-scriptum de ma vie, Tas de pierres, IV.
20 Les civilisations de l'Inde, de la Chaldée, de la Perse, de la Syrie, de l'Égypte, ont disparu l'une après l'autre.
Hugo, les Misérables, IV, VII, IV.
21 Si, extraordinairement, la monarchie disparaissait, la féodalité resterait, le système resterait.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, IX, p. 90.
Par exagér. || Sa voix disparaissait dans ce tumulte. Perdre (se). || Son mérite disparaissait devant la gloire du vainqueur. Affaiblir (s'), éclipser (s'), effacer (s').
22 Tout disparaît dans Rome auprès de sa splendeur (…)
Racine, Bérénice, III, 2.
———
III Faire disparaître.
1 Faire disparaître qqn, le soustraire à la vue.
23 Mais bientôt, à ma vue, on l'a fait disparaître.
Racine, Athalie, II, 5.
Faire disparaître qqch., l'enlever, le cacher. Escamoter. || Faire disparaître un document compromettant.
24 Lucas aligna sur la table une demi-douzaine de boîtes de conserves de poissons. La Marocaine les fit prestement disparaître.
P. Mac Orlan, la Bandera, XV, p. 178.
2 a (Compl. n. de personne). Supprimer, tuer. || « (…) qu'ils me tuent s'ils veulent. Seulement, c'est Pauline qu'ils feront disparaître » (H. Pourrat, Gaspard des montagnes, p. 257).
b (Compl. n. de chose). || Faire disparaître qqch. Anéantir, détruire, effacer, enlever, supprimer; → Passer au bleu. || Le temps a fait disparaître cette inscription. Oblitérer. || Médicament qui fait disparaître les maux de tête ( Chasser), la fièvre ( Tomber). || Faire disparaître une tumeur. Fondre, résorber. || Il fit disparaître le reste de son repas. Absorber, engloutir, engouffrer, manger.Faire disparaître les taches d'un vêtement. Enlever, ôter, supprimer. || Faire disparaître une faute ( Corriger, éliminer), une lacune ( Combler).
Faire disparaître un obstacle, une difficulté, un doute. Balayer, dissiper, lever, résoudre, vaincre. || Faire disparaître la colère. Apaiser, calmer. || Faire disparaître les hésitations, les derniers scrupules de qqn. Chasser, taire (faire taire).
25 À la vérité, la France possédait-elle encore, contre les apparences, bien des atouts maîtres, que sa déroute récente n'avait pas fait disparaître de son jeu.
Louis Madelin, Talleyrand, III, XXVIII, p. 298.
c (Sens I, 3). Subtiliser, rendre introuvable. || Qui a encore fait disparaître mon stylo ?
——————
disparu, ue [dispaʀy] p. p. adj.
1 Qui n'est plus visible.
26 Êtes-vous pour jamais disparu de mes yeux ?
Corneille, Psyché.
27 (…) l'image insaisissable qu'il avait poursuivie de toute l'ardeur d'une imagination amoureuse, et dont il n'avait pu apercevoir que le profil ou un dernier pli de robe, aussitôt disparu (…)
Th. Gautier, la Toison d'or, II.
28 Miraculeux anneau, disparu du regard
Avec celui que tu fais disparaître,
Protège le bonheur de mon ami Gygès et cache-le !
Gide, le Roi Candaule, II, 1.
Qui est parti brusquement ou mystérieusement.
29 Ignacio, le plus aventurier de toute la famille, son frère disparu depuis dix années sans donner de ses nouvelles !…
Loti, Ramuntcho, I, IX, p. 101.
2 Qui a cessé d'exister (→ Biographie, cit. 3; couler, cit. 23). || Marin disparu en mer. || Un monde disparu (→ Barrière, cit. 6). Éteint, évanoui.
30 Dans les Assemblées, l'opposition, qu'on croyait disparue, se reconstituait.
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, Le Consulat, XI, p. 171.
N. (1907). || Les disparus : ceux qui sont morts, et, spécialt, les soldats qui, dans une guerre, sont considérés comme morts bien que leur décès n'ait pu être établi. || Être porté disparu. || Prier pour les disparus. || Le nombre de tués et de disparus.(Dans un autre contexte que la guerre). Personne présumée morte. || L'inondation a fait quelques morts et des disparus.
CONTR. Apparaître, paraître, reparaître. — Être, former (se), manifester (se), montrer (se). — Commencer, rester, revenir. — Conserver, garder.
DÉR. V. Disparition.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • disparaître — (di spa rê tr ), je disparais, tu disparais, il disparaît, nous disparaissons, vous disparaissez, ils disparaissent ; je disparaissais ; je disparus ; je disparaîtrai ; je disparaîtrais ; disparais, qu il disparaisse, disparaissons, disparaissez… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DISPARAÎTRE — v. n. Cesser de paraître, d être visible, d être aperçu. L ange disparut après lui avoir parlé. Le fantôme a disparu à nos yeux. Les traces n en ont point encore disparu. Cette comète, ce météore a disparu. Le jour commence à disparaître. Bientôt …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DISPARAÎTRE — v. intr. Cesser de paraître, d’être visible. Le soleil a disparu derrière les nuages. Bientôt le rivage disparut à nos yeux. Je les vis disparaître à l’horizon. Il se dit aussi figurément d’une Chose qu’on avait et qui tout d’un coup ne se trouve …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • disparaître — vi. ; mourir : disparaitre (Albanais.001, Bogève, Saxel), disparairhhe (Montagny Bozel), dèsparaitre (Chambéry), C. => paraitre <paraître> (001), ind. prés. disparai <(il) disparaît> (Notre Dame Be.), disparêchon <(ils)… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • disparaître — [dispaʀɛtʀ(ə)] dis + paraître (v. 3) Présent : disparais, disparais, disparaît, disparaissons, disparaissez, disparaissent ; Futur : disparaîtrai, disparaîtras, disparaîtra, disparaîtrons, disparaîtrez, disparaîtront ; Passé : disparus, disparus …   French Morphology and Phonetics

  • Disparaître — III гр., (avoir) P.p.: disparu Пропадать, исчезать Présent de l indicatif je disparais tu disparais il disparaît nous disparaissons vous disparaissez ils disparaissent …   Dictionnaire des verbes irréguliers français

  • Disparaître de la circulation — ● Disparaître de la circulation ne plus être en contact avec ses proches, ses relations habituelles, etc., être dans un lieu inconnu …   Encyclopédie Universelle

  • Disparaître, s'évanouir dans la nature — ● Disparaître, s évanouir dans la nature de telle manière qu on ne retrouve plus quelqu un, quelque chose …   Encyclopédie Universelle

  • Armoire à disparaître — Objets magiques dans l’univers de Harry Potter Cet article présente les différents objets magiques composant l univers de Harry Potter. Sommaire 1 Artefacts magiques légendaires 1.1 Choixpeau magique 1.2 Coupe de feu …   Wikipédia en Français

  • Un monde prêt à disparaître — (Eye of Storm en anglais) est le quatre vingt septième épisode de la série télévisée Sliders, diffusé le 28 janvier  2000 aux États Unis. Synopsis Les glisseurs retrouvent un homme qu’ils croient être Geiger, mais cet homme est en… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.